Votre projet : intégrer l’occitan dans les politiques de ma collectivité

État, Régions, Départements, communes et intercommunalités du territoire concernés par le développement de la langue occitane. Le point sur les compétences et les actions.

L’État et les Régions membres de l‘OPLO, un soutien sans faille.

 L’État, fortement impliqué en particulier sur la question de l’éducation, les Régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine également membres de l’OPLO, participent au développement de la langue occitane : elles ont acté une politique interrégionale intégrée au travers de l’OPLO et en cela lui garantissent des moyens humains, matériels et financiers d’intervention et d’appui aux actions. En outre :

  • dans leur organisation, elles s’appuient sur des unités dédiées et rattachées aux directions de la culture (Régions et DRACs), et aux Rectorats et ainsi qu’aux Ministères de l’Éducation nationale, et de la culture,
  • elles s’appuient sur la présence de conseillers régionaux délégués et notamment la présidente et le premier vice-président de l’OPLO ainsi que la Rectrice de Toulouse, seconde vice-présidente et Rectrice coordinatrice au titre de l’Éducation nationale.
  • les Régions allouent des moyens financiers, environ 1,4 millions d’euros en Nouvelle-Aquitaine et 4 millions d’euros en Occitanie pour la langue mais aussi pour la culture occitane, en plus de l’intégration de l’occitan dans les autres dispositifs dits « de droit commun » : audiovisuel, aide à l’édition, aide aux compagnies, aides à la création et à la diffusion, aide aux festivals, aux patrimoine, gestion des lycées, formation professionnelle, tourisme, transports…
  • L’État alloue également des moyens particuliers pour soutenir le développement de l’offre d’enseignement de l’occitan dans les territoires concernés.

Les Départements : des partenaires privilégiés de l’OPLO   

L’OPLO, facilitateur, propose notamment aux Départements et villes volontaires, la mise en place d’outils communs pour faciliter l’instruction des dossiers de subvention (partage de données financières) et anime une réflexion à l’échelle interrégionale. Des dynamiques très différentes se mettent en place selon les départements :

Un engagement humain et financier significatif en Dordogne et en Pyrénées-Atlantiques (Nouvelle Aquitaine), dans les Hautes-Pyrénées, le Tarn et en Aveyron (Occitanie) se formalise par des schémas de politique publique.

Des communes et intercommunalités proactives Certaines communes et intercommunalités à l’image de Pau, Bayonne et le Bas-Adour, Toulouse ou Montpellier, se montrent également proactives en matière de moyens humains et financiers alloués à la langue occitane.

Dans le détail, que peut faire ma collectivité ?
Chaque strate de la collectivité territoriale peut s’investir dans le développement de la langue et de la culture occitanes, soit dans le cadre de ses compétences obligatoires, soit dans le cadre de la clause de compétence générale (maintenue dans le domaine des langues régionales).

  • organisent des formations à l’occitan au titre de la formation professionnelle,
  • développent un affichage bilingues français-occitan (TER, Lycées),
  • développe l’usage de l’occitan par et pour le tourisme
  • accompagnent des lycées bilingues à la formation de personnels (hors enseignants),
  • accompagnent des lycées bilingues à la mise en place du bilinguisme/ hors pédagogie,
  • organisent et financent des activités éducatives en temps scolaire,
  • participent aux dépenses de fonctionnement des lycées privés sous contrat…
  • signent des contrats d’objectifs et de moyens intégrant l’occitan avec les télévisions d’envergure régionale…
  • développent progressivement d’un affichage bilingue (routes départementales, bibliothèques départementales de prêt, musées, collèges…)
  • valorisent l’occitan et le multilinguisme au service des personnes et des familles (soutien pour la petite enfance, les livrets de famille, les crêches, confort pour les résidents des EHPAD etc.)
  • accompagnent des collèges bilingues à la formation de personnels (hors enseignants),
  • organisent et financent des activités éducatives via le projet éducatif départemental – financement du CAPOC/Canopé pour certains départements,
  • financent des fédérations départementales Calandreta,
  • participent aux dépenses de fonctionnement des collèges privés sous contrat…
  • affichent l’occitan sur les supports visuels ou auditifs de compétence de la commune ou de l’intercommunalité (panneaux d’entrée, rues, affichages touristique, transports en commun etc.)
  • accompagnent des communes à la promotion de l’offre d’enseignement bilingue dans les procédures d’inscription dans les écoles publiques,
  • accompagnent à la formation des personnels des écoles publiques / hors enseignants,
  • accompagnent des écoles publiques bilingues à la mise en place du bilinguisme/ hors pédagogie,
  • organisent des activités périscolaires en langue occitane pour les élèves de l’enseignement primaire…

Office public de la langue occitane

22, bd maréchal juin
31406 Toulouse cedex 9

Tel 05 82 60 02 80