Les enjeux

L'occitan ? Quelques éléments sur notre langue régionale

Pas suffisamment transmise, en perte de vitesse et mais suscitant un réel intérêt particulier pour les habitants d’Occitanie et de Nouvelle-Aquitaine, l’occitan doit regagner du terrain grâce notamment aux actions de l’OPLO.

Savez-vous parler occitan ?

Que l’on vive en Nouvelle-Aquitaine ou en Occitanie, les enquêtes de terrain* sont unanimes : on ne parle pas assez l’occitan aujourd’hui dans ces régions malgré un attachement des populations à sa présence.

  • 50 % des Midi-Pyrénéens déclarent avoir au moins quelques notions d’occitan mais seulement 18 % sont locuteurs de l’occitan
  • la majorité des locuteurs se situent dans les classes d’âges les plus élevées, ce qui constitue un point d’alerte ;
  • En Aquitaine, seuls 10 % des personnes interrogées sont des locuteurs de l’occitan.
  • Ces locuteurs sont plutôt masculins, âgés et ruraux.
  • La pratique de la langue est confinée aux relations et aux espaces privés.
  • En revanche 44 % des personnes interrogées souhaitent connaître et comprendre un peu l’occitan et plus de 75 % veulent que sa transmission se développe au sein de l’École.

A retenir

L’occitan, dite aussi langue d’Oc est une langue romane  qui compte aujourd’hui environ 750 000 [U1] personnes locutrices (de niveau moyen à bilingue) dans les régions Nouvelle-Aquitaine et Occitanie.

Faire progresser l’enseignement et la transmission de l’occitan

  • Déployer l’apprentissage scolaire, l’enseignement auprès des adultes… Tels sont les enjeux pour redonner à cette langue, l’aura qu’elle a connu d’antan.
  • actuellement plus de 12 500 élèves sont scolarisés dans des établissements bilingues français.
  • de plus en plus de parents font le choix de transmettre la langue et la culture occitanes à leurs enfants.
  • cette langue dispose désormais d’une « académie » (le Congrès permanent de la langue occitane : www.locongres.org) soutenue par l’État, les Régions et Conseils départementaux.

Améliorer la visibilité de l’occitan

  • La vitalité et la visibilité de la langue occitane sont aussi portées par les acteurs et opérateurs du secteur.
  • La langue occitane dispose désormais d’une « académie » : le congrès permanent de la langue occitane, chargé des travaux sur la normalisation de l’occitan, soutenu par l’État, les Régions et certains conseils départementaux (www.locongres.org)
  • La langue occitane dispose aussi aujourd’hui d’une télévision par internet conventionnée avec le CSA : Òc-tele (www.octele.com)
  • Elle dispose de médias écrits et de radios.
  • Elle s’appuie sur un réseau important d’associations qui assurent localement la transmission, l’usage, la vitalité de la langue occitane.

A retenir : l’occitan fait partie du patrimoine

En France, l’occitan est reconnu comme langue régionale faisant partie du patrimoine français (article 75-1 de la constitution Française).

L’occitan est reconnu comme langue propre du Val d’Aran et comme langue officielle de l’ensemble de la Catalogne par l’article 6 de son statut d’autonomie approuvé en 2006.

*Source : Enquêtes sociolinguistiques 2008/2010

Présence, pratiques et représentations de la langue occitane en Aquitaine.

Présence, pratiques et perceptions de la langue occitane en région Midi-Pyrénées.


 

Office public de la langue occitane

22, bd maréchal juin
31406 Toulouse cedex 9

Tel 05 82 60 02 80