L’Office Public de la Langue Occitane


Nature : Groupement d’Intérêt Public (personne morale de droit public)

Date de naissance : le 24 septembre 2015 par publication au Recueil des Actes Administratifs  de l’acceptation de sa convention constitutive par le Préfet de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées.
Opérationnel depuis le 22 mars 2016.

Siège social / locaux opérationnels : conseil régional d’Occitanie (site de Toulouse)
Territoire d’action : 22 départements  Zones géographiques occitanes

 

Membres / gouvernance / participation financière :

MEMBRES VOIX EN AG VOIX EN CA CONTRIBUTIONS
Région Nouvelle Aquitaine 3 2 871 000 € dont 143 000 € pour le fonctionnement
Région Occitanie 3 2 1 195 998 € dont 130 000 € pour le fonctionnement
État 2

(dont 1 au  ministère de l’éducation nationale ; 1 du ministère de la culture)

1

(ministère de l’éducation nationale)

65 000 €

 

Bureau :

Présidente : Charline CLAVEAU-ABBADIE, conseillère régionale de la Nouvelle Aquitaine
1er Vice-Président : Patric ROUX, conseiller régional délégué à la culture occitane
2ème Vice-Présidente : Hélène BERNARD, Rectrice de l’académie de Toulouse

Représentants siégeant dans ses organes délibérants :

Hélène BERNARD, Rectrice de l’académie de Toulouse et Laurent ROTURIER, Directeur Régional des Affaires Culturelles de Languedoc Roussillon Midi-Pyrénées.
Charline CLAVEAU-ABBADIE, Mumine OZSOY et Marc OXIBAR pour le compte de la Région Nouvelle Aquitaine.
Nadia BAKIRI, Patric ROUX et Dominique SALOMON pour le compte de la Région Occitanie

Direction : Estève CROS

Nombre d’agents : 3 actuellement, 4 en janvier 2017.

Les représentants siégeant à l’OPLO et l’équipe technique

Les représentants siégeant à l’OPLO et l’équipe technique

 

Budget 2016 :

Recettes  (dont contributions en nature): Total : 2 236 998 €

 

Objet : Le Groupement a pour objet d’assurer sur son aire géographique la sauvegarde et le développement de la langue occitane en travaillant à l’accroissement quantitatif et qualitatif du nombre de locuteurs de l’occitan, afin de développer le nombre de locuteurs actifs. L’augmentation du nombre de locuteurs sera en particulier recherchée au sein des jeunes générations.

Actions :
L’Ofici Public de la Lenga Occitana, intervient en particulier par le :

  • Le pilotage du conventionnement État – Régions sur l’enseignement de l’occitan et, en ce sens, a engagé le dialogue et une réflexion notamment avec les différents rectorats concernés sur cette question, les opérateurs et les collectivités territoriales mobilisées sur la question ; pour les académies de Bordeaux et de Toulouse, ce sera dans le prolongement des conventions encore en vigueur jusqu’à fin 2016.
  • le soutien structuré et concerté à l’échelle interrégionale des projets de développement de la langue occitane portés notamment par des associations (formations à l’occitan – enfants, jeunes et adultes- en particulier l’enseignement bilingue, actions pédagogiques, renforcement des actions socioculturelles pour favoriser l’usage de la langue occitane et sa présence dans l’espace public, soutien aux médias, à la connaissance de la langue, etc.).
  • le prix « Jan-Moreu » sur l’innovation en matière de politique linguistique. Ce prix, doté d’une récompense pouvant aller jusqu’à 5 000 €, est ouvert aux personnes morales ou physiques majeures, ainsi qu’aux lycéens et apprentis et leurs établissements.
  • l’élaboration d’un Schéma Interrégional de Développement de l’Occitan en s’appuyant d’une part sur une large concertation des acteurs mobilisés sur la question et d’autre part sur un état des lieux précis des actions menées jusqu’à présent sur les différents territoires d’intervention de l’office (incluant le domaine de l’enseignement). Ce Schéma fixera les objectifs à atteindre et les critères et indicateurs d’évaluation correspondants.
  • La constitution d’un observatoire de la langue occitane pour effectuer un état des lieux annuel des actions liées à l’occitan et pour mesurer leur efficacité.

 

Consulter les documents suivants :